Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 22:57

Voir maintenant le nouveau site de lecture de Mirandoline : http://mirandoline.weebly.com

 

  Mariusz Wilk, journaliste polonais, a écrit en 1999 Le Journal d’un Loup, après dix années passées dans l’archipel des îles Solovki, située en Mer Blanche.

C’est la fin de l’URSS. La population, oubliée par le gouvernement, tente de reprendre péniblement une vie nouvelle. Mais la pauvreté est épouvantable, on se perd dans le froid, la solitude, l’alcool et parfois le suicide. Quelques moines, pourtant, ont réintégré le monastère orthodoxe, cet important sanctuaire qui avait été transformé en 1923 en camp de travail soviétique. C’est ici que plus de dix mille personnes avaient perdu la vie dans des conditions effroyables. Très peu ont survécu et nous ont livré leur poignant témoignage (rappelons-nous par exemple Un bagne en Russie rouge de Raymond Duguet, 1927, La Veilleuse des Solovki de Boris Chiriaev, 2005, ou aussi L’Archipel du Goulag d’Alexandre Soljenitsyne, 1973.)

Mais la Russie est éternelle, et Mariusz Wilk transmet par son récit savoureux, riche de culture et d’histoire, une espérance de ce pays qui ne sera jamais démentie. (Lire aussi du même auteur La Maison au bord de l’Oniego).

 Le journal d’un Loup, Mariusz Wilk, Les éditions Noir sur Blanc, 1999.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Une Flamande à Perpignan - dans Lectures et films
commenter cet article

commentaires

sandrine 01/10/2008 22:08

y'a vraiment que vous, les Moncelon pour nous conseiller de telles lectures ... que j'irai me procurer immédiatement ...si la ville n'était pas si loin!!! ah! y'a pas que du bon dans le "country living"!!

monique 30/09/2008 07:00

Je ne connais pas cet auteur, merci de cet avis, crois-tu que l'on peut encore le trouver en édition originale? peut-être en "poche"? Michel lit énormémént, je vais le lui acheter. Bises.