Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 11:11
A présent, il va falloir glisser doucement et sûrement vers une autre région : L'Auvergne. 
Voici deux recettes de printemps, l'une "l'angélique en salade" proposée par 
Jeannot et Jacquie qui m'avaient appris à faire la paëlla, et l'autre le sirop de sureau auvergnat, mais la recette vient de mon amie flamande Myriam.

L'angélique

1. Grimper jusqu'à 2000 mètres dans les Albères, ou bien sur le Canigou, là où les arbres ne poussent plus, où le vent est souvent violent, où il faisait hier matin à neuf heures -3°, et où l'on trouve des vipères cachées sous les rochers.
2. C'est là que l'on doit chercher et que l'on peut trouver l'angélique, une plante à grosse tige, sa tige ressemble un peu à celle de la rhubarbe. Ici, la tige était déjà coupée par Jeannot, voici donc la tête de la plante, celle-ci n'est pas utilisée dans la cuisine.


 
3. Couper les tiges et ôter délicatement avec un couteau la peau, comme l'on fait pour la rhubarbe.
4. Effiler les tiges en fines lamelles, les disposer dans un saladier avec de l'eau et des glaçons, laisser une bonne heure dans le frigo.

 
5. Servir en entrée avec sel, poivre, huile d'olive de Taybeh.
Et l'on est gavé de vitamines C !
 

 


Le sirop de fleurs de sureau

1. Ceuillir, au petit matin chaud et ensoleillé, une bonne vingtaine de fleurs de sureau dans son jardin en Auvergne. Les emporter par 28° (il faut donc une glacière) jusqu'à Perpignan. Enlever les grosses tiges et mettre dans un grand bacquet d'eau : les fleurs et un citron non traité (merci Jacquie et Jeannot, ils ont un superbe citronnier !) et laisser reposer 48 heures dans le frigo.

2.Après 48 heures, passer le jus dans une passeoire et bien presser le citron.

3. Calculer 1/4 Kg de sucre pour un litre de jus, ainsi que le jus d'un citron.

4. Amener à ébullition, en mélangeant régulièrement. Après un bouillon, mettre en bouteille à gros goulot. Fermer aussitôt.

Si l'on entend le "cloc" au refroidissement, on peut garder ce sirop longtemps. Très bon très frais, allongé avec de l'eau ou en kirr avec du vin blanc.



 Et maintenant, je me replonge dans dans les cartons !
Repost 0
Published by Une Flamande à Perpignan - dans Couleurs
commenter cet article
6 décembre 2008 6 06 /12 /décembre /2008 19:43
Qu'ai-je découvert dans un coin de la cuisine, cachés derrière les potimarrons, échalottes, pommes, oranges... ?

Quelques oignons rouges égarés qui ont poussé "vert", tranquillement et sans me prévenir...

Désormais, je garderai mes oignons rouges en bocaux, taillés en petits dés, recouverts de vinaigre de vin rouge, ou de vinaigre balsamique.

Ainsi j'en aurai toujours sous la main, prêts à mettre dans la sauce pour salade, dans une salade composée ou dans un demi-avocat...
Merci, Marleen, pour cette bonne idée !

Repost 0
Published by Une Flamande à Perpignan - dans Couleurs
commenter cet article