Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 décembre 2008 3 31 /12 /décembre /2008 22:52
Que toute joie chante l'an neuf
Nous est né un Roi d'Israël
Vive, vive 
de neuve année
les joies nouvelles.

Une patrie nous est rendue
où bonne vie nous sera vécue.
Vive, vie de
neuve année
les joies nouvelles.

Mes frères, fuyons les péchés
par qui vertu est empêchée.
Vive, vive
de neuve année
les joies nouvelles.

On chante Gloria dans les cieux
et la paix s'étend en tout lieux.
Vive, vive de
neuve année 
les joies nouvelles.

O chasteté, répands tes lys :
la Vierge a enfanté un fils
Vive, vive
de neuve année 
les joies nouvelles.

XIIIème siècle.

Bonne Année.
 
Repost 0
Published by Une Flamande à Perpignan - dans Jours marqués
commenter cet article
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 17:57
Il y a quelques années, nous avons passé trois-quatre jours à Bruges pour trouver la trace de la célèbre japonaise Yoko Tsuno. Un moyen passionnant pour les enfants de visiter une ville à partir d'une bande dessinée.
"L'Astrologue de Bruges"
Bruges - Huidenvettersplein - Page 3Bruges - Merci à Thamasit
Bruges - Huidenvettersplein - Page 3

Bruges - Maison en bois - Page 18Maison en bois - Merci à Thamasit
Bruges - Maison en bois - Page 18

Pont du Béguinage - Page 16Pont du Béguinage - Merci à Thamasit
Pont du Béguinage - Page 16

Bruges - Pont St Boniface - Page 18Bruges - Pont St Boniface
Bruges - Pont St Boniface - Page 18
Bruges - Le Belfry - page 03Bruges - Le Belfry - Merci à Thamasit
Bruges - Le Beffroy - page 3

Bruges - Eglise Jérusalem - page 13Bruges - Merci à Zamue
Bruges - Eglise Jérusalem - page 13

Bruges - page 3Bruges - Merci à Thamasit
Bruges - page 3

Bruges - page 4Bruges - Merci à Thamasit
Bruges - page 4

Bruges - page 4Bruges - Merci à Thamasit
Bruges - page 4

Bruges - page 5Bruges - Merci à Zamue
Bruges - page 5

Bruges - page 8Bruges - Merci à Thamasit
Bruges - page 8


Bruges - Vu du pied du moulin - page 25Bruges - Merci à Thamasit
Bruges - Vu du pied du moulin - page 25

Bruges en 1545 - page 25Bruges en 2004 - Merci à Thamasit
Bruges en 1545 - page 25

On peut voir les photos en plus grand sur le site :
yoko.tsuno.free.fr

Merci à Thamasit !

Matthias nous a ainsi promenés pendant une semaine dans Venise, où il nous a présenté le marin Corto Maltese.
Cela vous interesse ?

Repost 0
Published by Une Flamande à Perpignan - dans En Belgique
commenter cet article
6 décembre 2008 6 06 /12 /décembre /2008 19:43
Qu'ai-je découvert dans un coin de la cuisine, cachés derrière les potimarrons, échalottes, pommes, oranges... ?

Quelques oignons rouges égarés qui ont poussé "vert", tranquillement et sans me prévenir...

Désormais, je garderai mes oignons rouges en bocaux, taillés en petits dés, recouverts de vinaigre de vin rouge, ou de vinaigre balsamique.

Ainsi j'en aurai toujours sous la main, prêts à mettre dans la sauce pour salade, dans une salade composée ou dans un demi-avocat...
Merci, Marleen, pour cette bonne idée !

Repost 0
Published by Une Flamande à Perpignan - dans Couleurs
commenter cet article
2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 15:02
Comme promis, faisons un petit tour à Bruges. Bruges est une ville magnifique, qui plaît à tout le monde. De nombreuses pages de blogs ont été consacrées à cette ville, et les photos forcément se ressemblent. Pour ne pas tomber dans la répétition, j'ai fait une sélection dans les miennes.

Bonne visite, en avril 2006 !

"Avec un ciel si bas...."

  Photos prises depuis le Museum Gruuthuuze


  Bienvenue !

Au pied des moulins, vue sur les tours de Bruges.

  Le pont-levis levé, pour laisser passer les péniches.


  Non, ce n'est pas Venise !


Le soleil a remplacé la brume du matin. L'église Notre-Dame : Onze-Lieve-Vrouw kerk. J'ai appris que, avant de construire la tour, on a constitué un matelas de centaines de peaux d'âne pour combler le sol marécageux.

  Bienvenue dans ma boutique : ici je vends des bijoux.


  Et ici, je travaille dans l'immobilier...


Je n'ai pas pu résister : une photo ultra-connue, mais tellement belle. Le Béguinage. (Une brodeuse résolue en a même fait une composition au point de croix, rappelons-nous : De Brugge à Saint-Nazaire des P.O. )


  Et voici le "Logis de France belge" ! Je n'avais jamais vu ça !

  A plus tard, pour la visite de Bruges en été.

Repost 0
Published by Une Flamande à Perpignan - dans En Belgique
commenter cet article
27 novembre 2008 4 27 /11 /novembre /2008 09:33

Il y a exactement un an, j'ai passé quelques jours à Bruxelles pour revoir la famille et les amis.

Si ce n'était pas si loin... j'y reviendrais plus souvent.

Un "café-filtre" pris au Falstaff, un pakske frieten dégusté en pleine nuit, marcher sur les pavés mouillés...

Jusqu'où va la nostalgie !

Saint Nicolas en speculoos ou en chocolat.

Frietkotje : ouvert toute la nuitLa voiture de Gaston Lagaffe est toujours mal garée dans les rues de Bruxelles.

Mais oui, à Bruxelles aussi, on vend des escargots, seulement, ici ils ne sont pas catalans.

Cétait l'année où l'on voyait des drapeaux belges devant les fenêtres.

Et si on faisait un petit tour à Bruges, demain ?

 


Repost 0
Published by Une Flamande à Perpignan - dans En Belgique
commenter cet article
23 novembre 2008 7 23 /11 /novembre /2008 20:37

Maison de Couture M.M.C.

Fournisseur  Exclusif de Sa Majesté Ch. L.


  Ce 24 novembre 2008


Sire,

 

Nous attirons Votre attention sur la récente requête que sa Majesté a bien voulu adresser à notre modeste maison de confection. En effet, l’article est désormais disponible. Selon le souhait de Sa Majesté, notre maison a  confectionné deux exemplaires, soit un pour Sa Majesté et un pour son serviteur, le valet Johannes.

Il est toutefois hautement regrettable que nous  n’ayons pu trouver le matériau de même qualité que celui que Sa Majesté a eu le loisir de revêtir depuis deux siècles. C’est pourquoi, notre maison a pris sur elle d’offrir à Sa Majesté une prestation renouvelée et illimitée devant toute éventuelle détérioration de l’article.

Notre personnel émet les souhaits les plus sincères quant au succès de Sa Majesté dans la création de Ses prochaines œuvres picturales.

 



     La Maison M.M.C.

Repost 0
Published by Une Flamande à Perpignan - dans Madame coud
commenter cet article
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 14:48
En brodant, on peut faire des tas de choses :

Laisser vagabonder ses pensées

Bavarder
Méditer
Ecouter de la musique
Prendre un café
Ou un thé
dans de jolies tasses

Tasses arrivées tout récemment d'Angleterre...
Dank je, Marleenken ! Ze worden goed gebruikt !
Remarquez le SAL d'Elisa-la-douce, link brodé sur la nappe de Delft Bleu de Delft qui avance lentement mais sûrement.

Des tasses d'Italie.    Grazie Marianna carina !
"Il mondo è pieno di amici che aspettono di incontrarsi".

Des mugs, anglaises aussi bien sûr. La brioche à la fleur d'oranger est mangée depuis longtemps...

Et voici pour mes amies brodeuses, cette tasse est brodée avec un fil sur un fil de la toile. La broderie mesure 5 cm sur 6 cm. Je peux vous envoyer la grille si elle vous plaît.

J'ai d'autres petites tasses en Auvergne... c'est un peu loin d'ici. Mais venez, nous y prendrons ensemble een kopje koffie !

Repost 0
Published by Une Flamande à Perpignan - dans Madame brode
commenter cet article
31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 16:39

Cette année-là, l’hiver fut précoce. Avant-hier, les enfants avaient ramassé les dernières citrouilles dans le jardin. Grand-mère en ferait un excellent dessert, un gratin sucré ! Ils allaient se régaler ce soir !

Au petit matin du 31 octobre, une légère couche de neige recouvrait les toits des maisons, et les arbres du grand parc se regardaient tout étonnés dans leur nouveau manteau d’hiver.

Nous sommes prêts ! cria Elisa. On arrive !

Elle dévalait l’escalier, glissant  à toute vitesse, depuis le troisième étage, sur la rampe. Les virages la faisaient bien un peu freiner, mais son frère Pascal lui redonnait un bon élan, en arrivant derrière elle ; et après descendait Emmanuel, puis Jeanne-Marie. L’atterrissage se faisait en douceur, par un petit bond, et bientôt tout le monde fut réuni pour le départ.

L’ambiance était joyeuse. Il fallait d’abord traverser le parc. Les garçons se trouvaient déjà au pied d’un bouleau argenté, encore plus brillant avec la neige sur ses branches.  Il suffisait de secouer un peu… « Les cousines, regardez là-haut, un rouge-gorge est  posé sur la branche »… Et flop, les cousines sont bien attrapées !

 

Voilà le tram ! On s’engouffre, il y fait chaud, les enfants dessinent des ronds et des bonhommes sur la buée des vitres.

Petite Jeanne-Marie pourra appuyer sur la sonnette, car voici déjà l’arrêt de la Place des Fleurs.

Le marché est magnifique aujourd’hui : des centaines de pots de chrysanthèmes sont présentés par taille, par couleur, ou tous mélangés.

Vous en prendrez chacun un pot , leur dit grand-mère. Les enfants se glissent entre les rangées pour choisir.  Jeanne-Marie a choisi le sien : les fleurs jaunes, jaunes comme des tournesols. Elisa et grand-mère aiment le blanc. Elles ont trouvé un grand pied de chrysanthèmes tout blanc, même le cœur est blanc. Moi, dit Pascal,  j’aime bien l’orange, je choisis celui-ci. Un joli pot de fleurs ocre, comme le sable du Yémen. 

Emmanuel, tu n’as pas encore choisi, dit grand-mère. Mais où est-il ? Et grand-père ?

Ils sont là-bas ! Je les vois au loin, à côté du kiosque, allons les rejoindre ! Ils ont déjà leur pot de fleurs ! Celui d’Emmanuel a plein de couleurs !

Grand-mère et les enfants se frayent un chemin vers l’autre bout de la place des Fleurs. Il y a de plus en plus de monde. Depuis le kiosque, un petit orchestre d’instruments à vent a entonné le premier mouvement de la « Pathétique ». Graves et mélancoliques notes qu’Emmanuel aime tant. A la fin de l’année, il aura douze ans, et il donnera son premier récital au piano. Il jouera la « Pathétique » de Beethoven.

Ne serait-ce pas le moment d’aller prendre une boisson chaude ? Je vous emmène au Grand Renard, dit grand-père. Un chocolat chaud pour chacun, et  une gaufre à la cassonade !

Un parfum de fleurs envahit le tram du retour, lorsque les enfants et leurs grands-parents s’installent sur les sièges. Maintenant, il va falloir se préparer pour ce soir ! Car, le travail de la journée n’est pas terminé !

Sur la table de la salle à manger, les quatre petits costumes sont prêts. Grand-mère, grande couturière, a bien travaillé. Les cousines sont ravissantes dans leur costume russe. Un peu de fourrure jaune autour des bottines de Jeanne-Marie, une toque et des moufles assorties. Elisa a posé un béret tout blanc sur ses cheveux ondulés. Les garçons portent de longues capes. Grand-père a préparé un calepin et un crayon doré pour chacun.

A ce soir, les enfants !

Il fait froid, mais les enfants sont décidés.

Nous commencerons en bas de la rue, et nous remonterons ainsi jusqu’à l’église, dit Pascal.

Emmanuel a déjà sonné à la première maison. Et ils entonnent leur chanson. Une chanson à quatre voix, quatre voix enfantines qui résonnent comme de petites cloches.

« Donnez-nous les noms, les noms de vos aimés, les noms de vos amis,

Nous les noterons, les noms de vos amis, les noms de vos aimés.

Et nous prierons, nous prierons pour eux, pour vous, car

demain, le ciel sera rempli de chants.

Ils seront tous réunis, vos aimés et vos amis.

Tous réunis, choisis, et heureux.

Le ciel leur sera ouvert par nos prières. »

Et les petites mains griffonnent, notent, écrivent, tous ces noms donnés par les gens surpris et ravis. Ainsi vont-ils de maison en maison, de rue en rue, jusqu’à l’église.

Le soir, les enfants ont déposé sur l’autel leur cahier rempli.

Les Saints et les âmes du ciel sont réunis à présent, une grande assemblée chante la Gloire de Dieu.

Emmanuel, Elisa, Jeanne-Marie, Pascal. Ils sont là-haut, et regardent avec joie le travail des enfants sur la terre, tous les ans, les derniers jours d’Octobre.

 

Repost 0
Published by Une Flamande à Perpignan - dans Lectures et films
commenter cet article
25 octobre 2008 6 25 /10 /octobre /2008 16:16

J'ai trouvé dans un vide-grenier quelques Marie-Claire qui remontent aux années trente.
J'aime beaucoup cette image...
Waar is den tijd ?


"La femme d'autrefois utilisait pour sa coquetterie les produits naturels. Les animaux collaboraient à sa parure. Aujourd'hui, la femme se sert des laboratoires et des inventions de la chimie."
Marie-Claire, 25 juin 1937


De quoi sommes-nous vêtues, à présent ? De bouteilles en plastique transformées en chandails ?

Repost 0
Published by Une Flamande à Perpignan - dans Madame coud
commenter cet article
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 18:38
22 octobre
A Béatrice, qui grandit, grandit, grandit :
profitons du progrès, des satellites et du monde entier pour te souhaiter un
très bel anniversaire


Mettez le son !
Dix-sept ans, ton tonton a dit que c'est le plus bel âge !
Nous te souhaitons une merveilleuse année de bonheur, de découvertes, de voyages,
de joie et de paix dans ton coeur.


A dix-sept ans, on choisit comme cadeau des tas de choses, ici, ce sera un arc et quelques flèches pour ...
viser dans le coeur de la cible que tu te seras choisie.






Repost 0
Published by Une Flamande à Perpignan - dans Jours marqués
commenter cet article