Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2008 1 02 /06 /juin /2008 14:15

Magnifique ! Il pleut il pleut il pleut il pleut.

Depuis plus d’une semaine, les rivières  la Têt, le Tech et l’Agly sont  gonflées d’eau, les gués sont fermés, (les ponts bouchés par la circulation), et les campagnes d’un vert tendre et lumineux.

Les mêmes personnes qui se plaignaient de la sécheresse se plaignent maintenant des cerises trop pleines d’eau...

Samedi, le temps étant un peu plus clément nous a permis de faire une belle excursion à l’abbaye Saint Martin du Canigou.
Voici l’introduction du texte dans  Roussillon Roman  de la superbe collection « Zodiaque » éditée à l’abbaye Sainte-Marie de la Pierre-qui-Vire. Les photos prises lors de notre ascension illustrent fidèlement ce texte de 1958. Vous trouverez toute la série de nos photos dans l'album ci-joint.

 « Il faut souhaiter que longtemps encore on n’accède à Saint-Martin du Canigou que par un simple sentier.


C’est à pied en effet qu’il convient de faire cette ascension, payé qu’on est par l’admirable panorama que l’on découvre au départ, par l’arrivée au monastère sur quoi s’achève le parcours. L’on mesure de la sorte la situation de l’édifice, sa signification, sa valeur.



L’on conçoit mieux l’austérité de Saint-Martin qu’une restauration (...) a (...) sauvé de la ruine.

Comment ne pas s’arrêter devant la crypte, la partie la moins touchée de l’édifice, les piliers et chapiteaux si frustres de l’église supérieure ?

Un peu de courage, une ascension supplémentaire permettront de surprendre l’abbaye dans son site, surplombant un ravin, dominant la vallée. Spectacle unique au monde sans doute que cette Maison de Dieu inscrite au cœur  d’un aussi merveilleux paysage »

« Le monastère de Saint-Martin, construit loin de tout centre habité, dans la solitude qu’affectionnaient les moines bénédictins, communique la paix et la ferveur des muntanyes regalades del Canigó »

Depuis 1988 une vingtaine de membres de la Communauté des Béatitudes occupe les lieux.
Un monastère habité par les moines, un arbre par les oiseaux, quoi de plus logique ?


Partager cet article

Repost 0
Published by Une Flamande à Perpignan - dans Catalogne
commenter cet article

commentaires

monique 15/06/2008 12:49

Quelle belle promenade! de plus c'est l'occasion de vous voir, c'est super (coucou à Jean). Je suis débordée en ce moment, comme tu dois le savoir par Jean, je quitte mon établissement pour un autre polyvalent qui a aussi un lycée hôtelier...tu imagines comme c'est ÉNORME!!! Je vous invite déjà. Bon dimanche. Bises.

Jacqueline 02/06/2008 19:39

Tout est dit, suggéré...Qu'ajouter? Rien.
Admirer, se pénétrer de ce merveilleux récit et remercier en souhaitant le meilleur à ces "oiseaux" du Ciel.