Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2008 5 23 /05 /mai /2008 14:00

 « Apelle, le plus illustre des peintres grecs (IVe siècle av. J.-C.) vécut à la cour d’Alexandre le Grand, dont il fit le portrait. Il se signala par le charme souverain de ses figures, rehaussées d’un brillant coloris. Apelle, loin de s’offenser des critiques, les provoquait pour en faire son profit. On rapporte qu’il exposait quelquefois ses tableaux en public, et qu’il se cachait derrière la toile pour entendre les réflexions de chacun. Un jour, un cordonnier trouva à redire à la sandale d’un personnage. Apelle corrigea le défaut. Le lendemain, le même ouvrier s’avisa d’étendre ses critiques à d’autres parties du tableau. L’artiste sortit aussitôt de sa cachette et lui dit : « Cordonnier, tiens-t’en à la chaussure. » De là est venu ce proverbe : « Ne sutor ultra crepidam ».

Larousse, 1922

 

 … Et pourtant, pour en rester à sa chaussure, notre ami Christophe a fait du chemin. Après avoir obtenu son bac littéraire / arts plastique (A3, à l’époque), il a étudié le Droit pendant deux ans… sans conviction. Parti à l’armée, il y est resté deux ans, ce qui l’a permis de voyager dans d’autres pays. De retour à Perpignan, il a suivi une formation à Sète pour la vente de poisson. Pendant dix ans, il a travaillé dans une poissonnerie.

Las des poissons, Christophe accepte la proposition de son beau-père cordonnier de reprendre l’affaire familiale. Pour cela, il a suivi une formation de cordonnier à Roman-sur-Isère « la capitale de la chaussure ».  Pierre Petrovitch, cordonnier Yougoslave d’origine russe, peut être heureux, le négoce qu’il a ouvert en 1922, rue des Trois Journées a trouvé un quatrième successeur dans la famille.

Pourquoi je vous parle de Christophe Battle, le cordonnier le plus prévenant de tout Perpignan ? C’est parce qu’en rentrant dans sa boutique la première fois, j’ai pu échanger avec lui mon attachement pour les illustrations et les gravures des XIXe et XXe siècles. On voit chez lui des reproductions de Norman Rockwell, par exemple.

Partager cet article

Repost 0
Published by Une Flamande à Perpignan - dans Catalogne
commenter cet article

commentaires

Ptitefanchon 29/05/2008 09:21

Cet homme était très intelligent car il savait tirer parti des critiques ! ton cordonnier m'a l'air d'être un homme passionnant, j'apprécie beaucoup Norman Rockwell et la deuxième illustration est très belle aussi...

Jacqueline 24/05/2008 09:21

Que de surprises et d'enrichissement quand on rencontre un cordonnier... et peut-être que lui " aussi " a des questionnements étonnants et extraordinaires et ...
Merci Marie. Je vais m'offrir, grâce à ton clin d'oeil, la lecture de notre cordonnier préféré, J B . Belle journée. Bon W E.